Les deux fonctions ET et OU imbriquées dans la fonction SI

L’article présent de la formation Excel vous montre comment imbriquer la fonction ET ou la fonction OU dans la fonction SI.

Les deux fonctions ET et OU imbriquées dans la fonction SI


Les deux fonctions Et et OU font partie de la catégorie des fonctions logiques d’Excel. Leur fonction est de tester plusieurs conditions pour renvoyer des valeurs logiques VRAI ou FAUX.

Cependant l’utilité de ces deux fonctions s’avèrent très importante lorsque vous les imbriquez dans une autre fonction telle que la fonction SI.

Essayons tout d’abord de voir comment peut-on utiliser les deux fonctions Et et OU, puis découvrons comment les imbriquer dans la fonction SI.

La fonction ET

La fonction ET renvoie VRAI si tous les arguments sont VRAI et renvoie FAUX si au moins l'un des arguments est FAUX.
  • Sa syntaxe est la suivante :

ET(valeur_logique1;[valeur_logique2];...)

Les arguments valeur_logique(1,2,3…) représentent les conditions à tester. On peut tester jusqu’à 255 conditions.

Exemple d’utilisation

Dans le tableau suivant, on veut donner une remise sur l’achat des Housses mais à condition que le smartphone acheté soit iPhone.

Tableau d'achat de smartphones


  • Commençons par tester en premier les valeurs contenues dans les deux cellules A2 et B2 si elles répondent à notre condition ou non.
  • Dans la cellule F2 entrez la formule suivante =ET(A2="iphone";B2="housse")
  • Le résultat renvoyé est VRAI.


Exemple d'utilisation de la fonction ET


  • Faites copier-coller dans les autres cellules en bas.
  • Voici ce que vous allez obtenir


deuxième exemple d'utilisation de la fonction ET


La fonction OU

La fonction OU renvoie la valeur VRAI si une des conditions testées est VRAI et la valeur FAUX si toutes les conditions sont fausses.
  • Sa syntaxe prend la forme suivante :

OU(valeur_logique1;[valeur_logique2],...)

Comme la fonction ET, la fonction OU peut tester jusqu’à 255 conditions.

Exemple d’utilisation :

  • En travaillant sur l’exemple précédent, on va maintenant offrir une remise sur l’achat des accessoires SAMSUNG ou si la quantité d’achat dépasse 150 quelque soit le smartphone acheté.
  • Pour cela, sélectionnez la cellule F2 et entrez la formule suivante : =OU(A2="Samsung";C2>150)


Exemple d'utilisation de la fonction OU


  • Excel affiche FAUX car aucune condition n’est remplie.
  • Faites copier-coller de la formule dans les autres cellules en bas, et voici le résultat que vous obtiendrez :


Deuxième exemple d'utilisation de la fonction OU


Imbriquer Et dans la fonction SI

Voilà maintenant on va imbriquer dans la fonction SI notre formule précédente dans laquelle nous avons utilisé la fonction ET pour calculer la remise de 10% sur l’achat des housses du smartphone iPhone.
Rappelons-nous cette formule qui s’est écrite de la façon suivante : =ET(A2="iphone";B2="housse")

En l’imbriquant dans la fonction SI, nous aurons la formule qui suit :
=SI(ET(A2="iphone";B2="housse");D2*10%;0)

Alors, si la fonction ET renvoie VRAI la remise sera calculée en multipliant le prix d’achat par 10%, et si la fonction ET renvoie Faux, un zéro 0 sera affiché.

  • Tapez cette formule dans la cellule E2, et voici ce que vous aurez comme résultat :

Imbriquer la fonction ET dans la fonction SI



  • Copiez ensuite la formule dans les autres cellules et remarquez le résultat obtenu :

Associer la fonction ET à la fonction SI - exemple 2


Imbriquer OU dans la fonction SI

De la même façon, on va imbriquer la fonction OU dans la fonction SI en repartons de notre exemple d’utilisation de la fonction OU vu en haut.

On va donc calculer une remise de 15% sur l’achat des accessoires SAMSUNG ou si la quantité d’achat dépasse 150 quelque soit le smartphone acheté.

Notre formule utilisant la fonction OU était : =OU(A2="Samsung";C2>150).

  • Sélectionnez alors la cellule E2 et entrez la formule suivante en imbriquant la fonction OU dans  la fonction SI :
=SI(OU(A2="Samsung";C2>150);D2*15%;0)

Imbriquer la fonction OU dans la fonction SI



  • Copiez ensuite la formule dans les cellules de E3 à E13
Note : vous pouvez aussi sélectionner la plage de cellules E2:E13, puis entrer la formule =SI(OU(A2="Samsung";C2>150);D2*15%;0) dans la barre de formule et taper enfin Ctrl+Entrée.

Insérer rapidement une formule dans plusieurs cellules


  • Voici alors le résultat affiché :

Associer la fonction OU à la fonction SI - exemple 2

Si imbriqué : 3 méthodes pour une bonne utilisation

On va parler dans cet article, de la formation Excel, de l’utilisation de SI imbriqué en vous présentant 3 méthodes différentes.
Si imbriqué


Dans l’article précédent, nous avons vu comment utiliser la fonction SI mais en traitant uniquement une seule condition à tester.
Aujourd’hui nous allons voir comment utiliser la fonction SI en testant plusieurs conditions. On parle donc de Si imbriqué.

Si nous reprenons la syntaxe de la fonction SI déjà vue, elle s’écrit de la façon suivante :
Si(test_logique ;[valeur_si_vrai] ;[valeur_si_faux])

La fonction SI renvoie le premier résultat si la condition est remplie, si non elle renvoie le deuxième résultat. Or, et si cette condition n’est pas remplie et que la fonction SI nécessite encore de tester une autre condition pour qu’elle puisse renvoyer le résultat souhaité, la syntaxe prendra alors la forme suivante :
Si(test_logique ;[valeur_si_vrai] ; Si(test_logique ;[valeur_si_vrai] ;[valeur_si_faux]))

De la même façon aussi et si on aura besoin de tester une troisième condition si les deux premières conditions ne sont pas remplies, nous allons écrire la syntaxe de la formule comme suit :

Si(test_logique ;[valeur_si_vrai] ;Si(test_logique ;[valeur_si_vrai] ;Si(test_logique ;[valeur_si_vrai] ;[valeur_si_faux]))).

Comme vous le remarquez nous avons imbriqué deux fonctions SI dans la première fonction SI, c’est pourquoi qu’on dit qu’on utilise une fonction SI imbriquée.

L’exemple suivant va éclaircir mieux les choses :

Tableau de chiffre d'affaire


Notre objectif est de calculer une prime selon les trois conditions suivantes :
  • Si le chiffre d’affaire est supérieur ou égal à 20000 euros, la prime sera égale à 3% de ce chiffre d’affaire.
  • Si le chiffre d’affaire est entre 10000 euros et 20000 euros non inclus, on calcule la prime en multipliant ce chiffre d’affaire par 2%.
  • Si le chiffre d’affaire est strictement inférieur à 10000 euros, aucune prime ne sera calculée.

Notre formule sera donc la suivante :

=SI(A2>=20000;A2*3%;SI(A2>=10000;A2*2%;""))

Insertion de la fonction SI imbriquée


Si donc la première condition est remplie, c’est-à-dire, si le chiffre d’affaire contenu dans la cellule A2 est supérieur ou égal (>=) à 20000 euros, la fonction SI applique le premier argument A2*3%.
Si cette condition n’est pas remplie, c’est-à-dire si le chiffre d’affaire est strictement inférieur à 20000 euros, on passe alors à la deuxième SI imbriquée qui va à son tour tester la deuxième condition définie dans son test logique : A2>=10000.
Si cette dernière est remplie donc la fonction SI calcule la prime en effectuant le calcul A2*2% ce qui donnera 300 euros dans ce cas, si non la fonction SI n’affiche rien car les deux premières conditions ne sont pas remplies.
  • Voici alors le résultat obtenu :


Résultat d'utilisation de la fonction SI imbriquée


  • En faisant une copie sur les cellules restantes, on obtient cet affichage :
Résultat total de SI imbriquée



Combien de fonctions SI peut-on imbriquer ?

Avec les versions récentes d’Excel, vous pouvez imbriquer un nombre maximum de 64 fonctions SI !!! c’est un nombre très intéressant mais aussi très difficile à gérer.

En effet, utiliser plusieurs fonctions SI imbriquées demande plus de précision et d’attention afin de ne pas commettre d’erreur. En plus, et pour que ces fonctions renvoient le bon résultat vous devez vous assurer que vous avez entré vos conditions dans un ordre correct, ce qui est très pénible surtout avec un grand nombre de fonctions SI utilisées.

Gardez le bon ordre des conditions

C’est un élément essentiel dans l’utilisation des fonctions SI imbriquées. Un ordre incorrect des conditions utilisées dans les arguments de ces fonctions mène à commettre des erreurs et à renvoyer des résultats illogiques.

Reprenons l’exemple en haut, et remarquez ce qui va se passer lorsqu’on changera l’ordre des conditions déterminées dans les fonctions SI utilisées :

Voici donc la formule qu’on a tapé en changeant l’ordre des conditions pour calculer la prime selon le chiffre d’affaire réalisé :

=SI(A2>=10000;A2*2%;SI(A2>=20000;A2*3%;""))

Ordre incorrect des conditions dans SI imbriquée


Vous voyez donc que la prime n’est pas bien calculée pour les chiffres d’affaires supérieurs à 20000 euros.
En effet, la fonction SI commence par tester la première condition A2>=10000, (en allant bien sûr de gauche à droite), si elle est remplie, la fonction SI applique ce qui est demandé dans le premier argument : « faire le calcul A2*2% », ce calcul donc sera effectué pour tous les chiffres d’affaires qui sont supérieurs à 10000 euros en incluant évidemment ceux qui sont supérieurs aussi à 20000 euros.

C’est pour cela qu’il est impérativement conseillé d’entrer les conditions dans un ordre correct.

Utiliser la fonction SI.CONDITIONS

Si vous disposez de la version Excel 2016 ou vous travaillez sur Excel Online, vous pouvez utiliser la fonction SI.CONDITIONS (IFS en anglais) qui permet d’utiliser plusieurs instructions SI imbriquées facilement.

La syntaxe de la fonction SI.CONDITIONS est de la forme suivante :

SI.CONDITIONS(test_logique1 ; valeur_si_Vrai1; [test_logique2 ; valeur_si_Vrai2];...[ test_logique127 ; valeur_si_Vrai127])

A partir de cette syntaxe, vous pouvez remarquer que la fonction SI.CONDITIONS a tout organisé pour vous, vous n’aurez pas besoin d’entrer de multiples SI ou de parenthèses, remplissez seulement les paramètres demandés selon l’ordre défini :
  • test_logique1 : cet argument vous permet d’entrer votre première condition. C’est obligatoire!
  • valeur_si_Vrai1 : entrez votre valeur que va renvoyer la fonction SI.CONDITIONS lorsque la première condition est remplie. C’est obligatoire aussi.
  • test_logique2 : cet argument vous permet d’entrer la deuxième condition qui sera testée lorsque la première n’est pas remplie. Ce choix est optionnelle.
  • valeur_si_Vrai2 : saisissez la valeur vraie correspondante à la deuxième condition.
  • Et ainsi de suite en gardant l’ordre : chaque condition est suivie de sa valeur vraie. Et comme vous l’avez vu sans doute, vous pouvez entrer jusqu’à 127 conditions différentes à tester.

Exemple pratique

Le tableau suivant présente des quantités différentes de stock :

tableau Quantité de stock


Nous souhaitons donc créer une formule qui répond à ces instructions de vérification de stock :
  • Si la quantité de stock est inférieure ou égale (<=) à 40, afficher le message « Stock épuisé ».
  • Si la quantité est entre 41 et 50 (inclus), afficher le message « Stock bientôt épuisé »
  • Si la quantité est entre 51 et 60 (inclus), afficher « Vérifiez votre stock ».
  • Si la quantité est supérieure à (>) 61, ne rien afficher.

Dans la cellule B2 entrez la formule suivante pour tester la quantité contenue dans la cellule A2 :

=SI.CONDITIONS(A2<=40;"Stock épuisé";A2<=50;"Stock bientôt épuisé";A2<=60;"Vérifiez votre stock";VRAI;"")

Copiez-la ensuite dans le reste des cellules, et voici ce que vous allez obtenir :

Exemple d'utilisation de la fonction SI.CONDITIONS


Note : 
  • Entrez la valeur VRAI pour spécifier un résultat par défaut lorsque toutes les conditions mentionnées ne sont pas remplies. Dans notre cas, VRAI remplace la condition A2>60.
  • Vous pouvez aussi entrer une formule qui renvoie toujours VRAI à la place de la valeur VRAI, par exemple 1=1, 200=200 ou 50=50 …
  • Veuillez aussi garder le bon ordre des conditions, et qu’elles renvoient uniquement les valeurs VRAI ou FAUX si non la fonction SI.CONDITIONS renvoie des erreurs.

Optez aussi pour la fonction SI.MULTIPLE

C’est une nouvelle fonction logique qui est apparue aussi avec l’arrivée de la version Excel 2016 et disponible également pour les utilisateurs d’Excel Online, la fonction SI.MULTIPLE (SWITCH en anglais) simplifie l’utilisation des instructions Si imbriquées mais d’une façon différente.
  • Voici la syntaxe de la fonction SI.MULTIPLE :

=SI.MULTIPLE(expression ;valeur1 ;résultat1 ;[défaut_ou_valeur2 ;résultat2]….;[défaut_ou_valeur126 ;résultat126])

Le travail de la fonction SI.MULTIPLE consiste à évaluer une valeur, entrée dans le paramètre expression, par rapport à une liste de valeurs (valeur1, valeur2 ……valeur126) et renvoie le résultat en fonction de la première valeur correspondante. S’il n’y a pas de correspondance, une valeur (facultative ) par défaut peut être renvoyée.

Suivez l’exemple suivant pour mieux comprendre l’utilisation de cette fonction :

  • Un dossier traité par une agence et avant d’être payé ou rejeté passe par les étapes suivantes :  Enregistré, en cours de traitement, validé ou non.

Chaque étape de traitement est spécifiée par un code comme c’est décrit dans la liste suivante accompagné de sa désignation:
  • PA : Payé
  • EN : Enregistré
  • EC : En cours de traitement.
  • VA : Validé
  • RE : Rejeté

Alors dans la cellule C2, nous entrons la formule suivante pour que la fonction SI.MULTIPLE renvoie la désignation du code contenu dans la cellule B2 qui sera donc la valeur à évaluer:

=SI.MULTIPLE(B2;"VA";"Validé";"EC";"En cours de traitement";"EN";"Enregistré";"PA";"Payé";"Rejeté")

Ensuite nous la copions dans les autres cellules de C3 à C10, et voici le résultat obtenu :

Exemple d'utilisation de la fonction SI.MULTIPLES



Note : la valeur par défaut dans cet exemple et qui sera affichée lorsqu’il n’y a aucune correspondance, est « Rejeté », et nous l’avons écrite en dernier.